Le coté psychologique du coaching sportif

deux hommes font de la course

L’aspect psychologique est primordial lorsque on suit un client en coaching personnel, il y a toute une démarche qui amène le client à s’engager avec un professionnel de l’entrainement pour faire quelque chose que à la base reste gratuit, comme faire de l’exercice physique. On peut donc conclure que le client a dû mûrir une idée au plus profond de soi avant de se mettre dans les mains d’un professionnel. Les motivations peuvent être multiples, perte du poids, tonification, ou tout simplement s’offrir un moment de dépense énergétique, mais la démarche des clients passe toujours par accepter qu’ils ne sont pas capables de le faire par eux-mêmes et pour cela ont besoin d’un professionnel.

Le client accepte donc qu’il n’est pas capable de le faire par lui-même pour des divers motifs ; manque de motivation, manque de connaissances, peur de l’échec…

            Concept d’intelligence émotionnelle :

Pour être un bon coach je crois qu’il faut comprendre le concept d’intelligence émotionnelle, car tout coach peut, avec un minimum de formation, fatiguer un client en respectant une série de normes de sécurité. Néanmoins, en tant que coach je me dois de proposer quelque chose de plus que des simples connaissances sportives, il me faut donc faire de l’accompagnement psychologique afin de rentrer dans la tête de mes clients et qu’ils passent un bon moment en accomplissant leurs objectifs physiologiques.

Ce concept remarque donc l’aspect dominant qu’ont les émotions dans le fonctionnement psychologique d’une personne quand celle-ci se voit confrontée à des moments difficiles ainsi qu’à des tâches difficiles (travail physique), et la persistance vers un but sans prendre en compte les échecs… dans toutes ces situations il y a une enveloppe émotionnelle qui peut aboutir en une action qui se différencie de façon positive ou bien de façon négative dans l’exécution d’une tâche où dans la recherche d’un but final.

Daniel Goleman détermine 4 domaines classifiés à la fois en deux grands groupes :

  • Compétence personnelle
  • Compétence sociale

L’intelligence émotionnelle est donc un ensemble de capacités organisées en quatre groupes :

  • Capacité de perception (habilité à percevoir les émotions de façon précise),
  • Capacité pour contrôler ses propres émotions,
  • Capacité à comprendre ses émotions ainsi que celles des autres (empathie),
  • Capacité à utiliser les émotions pour faciliter la pensée et le raisonnement.

Ces capacités peuvent être entraînées et apprises avec le temps et la pratique.

On peut donc parler de l’importance de la motivation dans tout processus sportif et je vais utiliser la théorie des orientations motivationnelles de Nicholls-Dweck (années 80) pour illustrer les motivations à engager un coach.

C’est laquelle ta motivation?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page